31/05/2014

Aujourd’hui, j’ai 41 ans…

En vrac, et sans classement par ordre de priorité. J’ai trois enfants, du collège à la maternelle. Je me suis marié il y a trois semaines. Je m’entraîne pour une course de 13 km dans un mois et je ne suis pas prêt du tout. Je vais voir un psy toutes deux, trois semaines maintenant et j’envisage de mettre fin à ma thérapie cet été. Je suis directeur de l’urbanisme et du foncier d’une agglo de 86 000 habitants qui va bientôt disparaître dans le cadre des fusions obligatoires et qui a décidé de lancer un maximum de projets afin d’avoir, demain, une existence, j’en bave. Je suis amoureux de ma femme. Je bricole tous les jours au moins une heure trente depuis le mois de février dans notre futur nid d’amour et cela prend vraiment forme. J’ai une famille et des amis fidèles, j’ai eu l’occasion de m’en apercevoir le jour de notre mariage. J’ai perdu énormément de poids et j’ai transformé cette masse disgracieuse en muscles… selon ma chère et tendre. Ma belle-famille est adorable, envahissante, mais adorable. Mes enfants grandissent et changent à vue d’œil, physiquement surtout, mentalement aussi, les deux grands évoluent à une vitesse grand V et j’ai un peu de mal à les suivre. Je pressens que je vais bientôt être convoqué chez mon Président pour me demander d’étayer l’équipe, j’y ai pensé, je pense que je cherche la perle rare, mais au moins, je saurais quoi lui répondre. Sans que vous vous en aperceviez, je viens de faire une demi page de texte, sans paragraphe, sans rien, cela doit être très dur de me lire, et oui, j’ai 41 ans aujourd’hui et je suis toujours aussi gamin. Je me suis découvert des talents de cuisiniste, pour l’instant, c’est le total sans faute, pas de meuble mal monté, pas de meuble bancale et une fabrication by myself, que moi-même j’en suis baba du résultat quasi pro obtenu… Ma petite femme m’a gâté pour mon anniversaire, elle m’a acheté un perforateur (je sais, pour certains, cela n’a rien d’un cadeau, pour moi, c’est un nouveau joujou…), un super bouquin sur Paris et le Petit Homme m’a offert le dernier Mac Donald, l’Espiègle m’a fait un mot et un porte-enveloppe (c’est très esthétique, fonctionnel… mais très beau) et la petite dernière, un rapide câlin et elle a explosé les papiers de mes cadeaux. On sort enfin la tête de l’eau, question fric, on a été vraiment bien aidé par nos familles et bien gâté par nos amis également, depuis maintenant 18 mois, c’est la première fois que ma paie ne comble pas mon découvert… On va devenir propriétaire, cela ne me fait absolument rien, il faut être clair, il y a aura la même somme qui partira tous les mois pour le logement, mais c’est vrai que je m’implique encore plus dans les travaux, je fais vraiment super gaffe à tout, je peaufine. Pour votre info, j’ai l’intention de faire toute la page comme ça, si ça vous saoule, c’est pas la peine de continuer ( J). Si de mon premier mariage, je n’ai gardé comme souvenirs que les moments galère, de mon second mariage, je ne garde que le souvenir d’une journée où un sourire banane a illuminé nos visages constamment, on vient de recevoir les photos les photos de la pro, même sur les photos prises sur le vif où l’on ne pose pas, on est en train de rire, pas de sourire, mais rire, voire exploser de rire. Ma grande vient d’assister à sa première boom, sa mère cela ne lui fais ni chaud, ni froid, moi, cela ne fait que confirmer que c’est une petite donzelle dans quelques mois, elle commence à avoir des formes, je prends déjà un coup de vieux à l’idée qu’elle entre au collège, l’idée qu’en plus se soit une petite nana, je vous raconte pas les poils blancs en perspectives (ben oui, les cheveux moi, même blancs, c’est rare…). Je me suis décidé à devenir pompier volontaire, j’en ai parlé à un gradé après une réunion et j’en ai parlé à Café léger, elle a explosé de rire, me disant que j’envisageais déjà l’après-déménagement, l’appartement sans bricolage à faire, sans salle de sport privée… et les heures d’abstinence de fumette pendant les périodes d’astreinte… elle s’est moquée, mais elle m’a dit que oui, elle me suivait, je vais appeler, comme c’est certainement pour l’année 2015, je ne dirais rien aux enfants, particulièrement au Petit Homme. Voilà, j’ai fini ma page, et de tout cela je n’en conclue qu’une seule chose, aujourd’hui, j’ai 41 ans et je suis le plus heureux des hommes !

20/05/2014

Private joke

Le Maire qui nous a marié et qui est également mon ennemi personnel, je rigole (quoique…), mais c’est quand même pas évident de bosser avec lui, s’est autorisé à personnaliser notre mariage et faire moins «réglementaire » que la loi ne l’oblige. Il a bien évidemment lu le Code Civil, mais en s’excusant presque d’en passer par là.

 

En fait, il a introduit le mariage en disant qu’il était ravi d’être là, d’une part, parce que c’est un des moments de la vie de maire qu’il préfère, c’est un moment agréable que de marier deux personnes qui s’aiment (ou pas, mais en général, c’est un peu comme ça que ça se passe…) et qu’en plus, il était doublement heureux, parce que c’était moi.

 

Il a précisé que partageant la même passion que lui pour l’urbanisme et la qualité de vie, il était ravi d’officier, mais que, cependant, il regrettait de ne pas me voir avec une cravate ce jour-là (demande de Café léger), car il pensait que ce serait l’occasion. Bien évidemment, il n’a pas manqué de me faire remarquer que mon « oui », n’était pas assez sonore. Puis, après la lecture du Code, il nous a précisé qu’il faudrait prendre la pose pour la signature, a « joué » avec nos témoins et amie photographe, s’écartant même en disant qu’il n’y avait aucun intérêt à être sur les photos, il n’était là que pour officier.

 

Vraiment, je ne me suis jamais senti aussi détendu en entrant dans cette mairie…

 

Maintenant, puisqu’il a fait le fanfaron devant famille et  amis, je vais moi aussi me ficher un peu de lui et j’ai pris une cravate dans mon sac, une bien visible, jaune et la prochaine réunion où il sera présent, sans rien dire, je mets la cravate et me pointe en réunion. On verra comment il va réagir…

19/05/2014

Mariage pluvieux…

Mariage heureux, je pense que la prochaine personne qui me ressort ce proverbe, se prend un coup de boule. D’accord, il a fait un temps de m… le jour de notre mariage, mais franchement, lorsqu’on regarde les photos, est-ce que quelqu’un oserait dire que la météo est responsable de notre bonne humeur ? Absolument pas, nous avons eu le mariage le plus simple, le plus drôle et le plus convivial qui soit, même si la flotte s’est invitée et que la séance photos est tombée à l’eau, ce fut le mariage dont nous avions rêvé…

 

De la mairie jusqu’au petit matin à la fermeture de la salle, nous avons été hilares. Comme pour tous les mariages, il y a eu des loupés, des surprises, plus ou moins bonnes, des moments de stress, des moments de flippe, mais le tout, toujours dans le sourire et la bonne humeur, tout s’est super bien passé et en plus, nous en avons pleinement profité, tous les deux, de la famille, de nos amis, de l’ambiance, vraiment, comme je l’ai conclu avec une copine qui partait de bonne heure, nous nous sommes mariés, nous avons programmé notre mariage et il nous ressemble, ce qui n’avait pas été le cas de mon premier mariage.

 

Marié et comblé, je suis, comme dirait Maître Yoda